De  Fr  En  
Première Rencontre du Théâtre Suisse à Winterthour
Rencontres théâtrales 2012-13
Nouveau conseiller juridique
Journée mondiale du théâtre
Nouvelle formation
Nouvelle secrétaire
Crise et théâtre

MALGRÉ LA CRISE: PLUS DE SPECTATEURS

 

Durant la saison 2008/2009, le nombre de spectateurs des 30 théâtres les plus grands de Suisse, regroupés dans l’Union des Théâtres Suisse (UTS), a augmenté de 50'000 personnes. Par rapport à la saison précédente cela équivaut à une augmentation de 3%. C’est d’autant plus réjouissant que cette hausse s’est confirmée en Suisse alémanique comme en Romandie – et ceci malgré des conditions cadres d’une économie en difficulté.

 

Les experts ne sont pas surpris par ce résultat. Car cela ne fait que confirmer une expérience connue selon laquelle les crises économiques n’ont pas forcément un impact sur les institutions culturelles. C’est justement dans ces périodes là que les gens ont soif de valeurs spirituelles et cherchent des lieux où trouver de nouvelles impulsions, où pouvoir oublier les problèmes quotidiens ou, tout simplement, où s’amuser un moment.

 

Les gagnants et les perdants

Comme cela ressort de la statistique annuelle de l’UTS, les 11 théâtres producteurs de Suisse alémanique ont donné 3513 représentations (contre 3536 la saison précédente) et ont accueilli 1'002'080 (962'680) spectateurs. En Romandie, les 12 théâtres producteurs ont compté 1814 (1820) représentations pour 426'540 (402'377) spectateurs. En Suisse alémanique, les taux d’accroissement les plus hauts ont été obtenus par le Schauspielhaus Zürich (+19'660), le Theater Basel (+11'014), le Théâtre Bienne-Soleure (+10'129) et le Luzerner Theater (+3863).

En Romandie le nombre de spectateurs a passé de 402'000 à 426'500.

 

D’un autre côté, à l’exception du Stadttheater Langenthal (+3120), le nombre des spectateurs a diminué dans tous les théâtres d’accueil (théâtres sans productions propres) affiliés à l’UTS, pour un total passant de 199'380 en 2007/2008 à 185'288 spectateurs la saison dernière.

 

Des recettes et dépenses plus élevées

Au cours de la saison 2008/2009, les 30 théâtres membres de l’UTS ont réalisé par leur propres moyens un total de recettes de 154 millions francs (saison précédente 150 millions). De l’autre côté, les dépenses s’élèvent à 456 millions francs (448 millions). La participation des pouvoirs publics, surtout celle des villes et cantons d’implantation se monte pour l’année de référence à 311 millions francs (307 millions).

logo print