De  Fr  En  
Association CULTURA
Charte culturelle
Le message sur la culture au conseil des états
Message sur la culture
Pratiques culturelles
Jeux d'argents
Convention UNESCO
International

Charte culturelle

LIGNES DIRECTRICES POUR LES ENTREPRISES CULTURELLES

 

Pour apprécier et vérifier l’efficacité de l’utilisation des fonds publics, on applique dans les entreprises culturelles de plus en plus souvent des systèmes d’évaluation et de contrôle issues de l’économie et qui ne tiennent pas assez ou pas du tout compte des besoins particuliers de la culture. L’UTS s’est penchée sur cette problématique et a rédigé sept lignes directrices qui se veulent fondamentales non seulement pour les théâtres mais aussi pour d’autres entreprises culturelles :

 

1 La culture est une tâche de l’Etat. La loi fédérale sur l’encouragement de la culture et les lois cantonales relatives aux Affaires culturelles stipulent que la culture est une tâche de l’Etat. Par conséquent, la protection et la conservation du patrimoine culturel, ainsi que le maintien de sa diversité selon la convention de l’UNESCO, font partie des devoirs fondamentaux de la communauté démocratique. Ceci implique que les pouvoirs publics créent aussi des libertés d’action pour un art qui peut être parfois inconfortable et ne se monnaie pas immédiatement au niveau économique ou politique.

 

2 L’engagement culturel des privés peut compléter l’encouragement de l’Etat, mais il ne peut pas le remplacer. Nous saluons le soutien des privés. Souvent, il peut avoir un effet innovateur et donner des impulsions importantes parce que son organisation lui permet d’agir avec indépendance, rapidement et souplement. Mais, c’est à l’Etat d’assurer de manière continue et à long terme les activités des entreprises culturelles. L’encouragement complémentaire de la culture par le privé doit être facilité par des mesures appropriées (p. ex. lois fiscales).

 

3 L’évaluation des mérites doit tenir suffisamment compte des différentes missions et des différents besoins des entreprises culturelles. Une entreprise culturelle ne se réduit pas à quelques indices économiques. La liberté de l’art englobe de nombreux autres critères à respecter qui font partie des devoirs inhérents aux entreprises culturelles, notamment la conservation du patrimoine culturel, l’encouragement de l’art contemporain, la qualité et l’innovation des créations artistiques, la formation, la promotion et l’encouragement de la relève.

 

4 La direction artistique est titulaire de la liberté de l’art dans l’entreprise culturelle. Elle développe le concept artistique et le représente à l'intérieur et à l'extérieur. Par principe, les entreprises culturelles sont ouvertes à toutes les formes d’organisation pourvu que celles-ci ne servent pas à marginaliser le contenu culturel au profit d’une pensée d’efficacité économique.

 

5 La gestion économique va de soi, mais n’est pas une fin en soi. Les entreprises culturelles établies ont toujours revendiqué une logique économique. Pour garantir une direction économiquement efficace, il est intéressant que les entreprises culturelles puissent être gérées comme des corporations de droit privé. Une gestion professionnelle est la base pour la mise en oeuvre de conditions cadres optimales et par conséquent garantes de la liberté d’action pour les productions culturelles.

 

6 Les entreprises culturelles sont des lieux socialement importants. A travers la culture et l’art, la société et les individus réfléchissent d’une manière créative sur eux-mêmes et leur environnement. Ainsi (et surtout en temps de crise !), les entreprises culturelles sont des lieux importants où les idées sociales et politiques sont traitées d’une manière artistique et par conséquent souvent déconcertante ou provocatrice ; elles deviennent ainsi fondatrices d’identité pour la société démocratique.

 

7 Les entreprises culturelles relèvent les défis d’une société en mutation Les nouvelles pratiques culturelles, les changements démographiques et la disparition du citoyen cultivé classique confrontent les entreprises culturelles à de nouveaux défis de communication et d’esthétique, si elles veulent garantir et développer la participation sociale à la culture non seulement au niveau quantitatif mais aussi au niveau qualitatif. La promotion culturelle joue un rôle central dans la société contemporaine.

logo print