De  Fr  En  

L'UTS publie un Vademecum

THÉÂTRE - DE L'ARTISANAT À L'ART

 

Pourquoi les théâtres sont nécessaires, comment ils sont financés, ce qui les influence et comment ils travaillent sont les chapitres principaux d’une brochure réalisée par l’Union des Théatres Suisse (UTS) en allemand et en français et disponible jusqu'à épuisement.

 

Le but de cette brochure de 60 pages est de faire prendre conscience aux personnes extérieures le rôle culturel, social et économique du théâtre ainsi que son importance, d’expliquer ses particularités institutionnelles, ses champs d’activités et ses procédés de production, d’attirer l’attention sur quelques soucis continus et problématiques actuelles et d’exposer son système de financement. La brochure s’adresse notamment aux décideurs dans la politique et dans l’administration publique, mais aussi à d’autres intéressés pour lesquels le monde du théatre semble souvent totalement impénétrable.

 

Des traditions et des soucis d’argent

A tort, car la petite Suisse fait partie des grandes nations de théâtre européen. Il n’y a guère de village sans troupe de théâtre amateur, de bourgade sans production régulière de compagnies indépendantes, pas de ville sans ses ensembles professionnels dotés de théâtres permanents. Du modeste théâtre de poche au théâtre municipal en passant par la salle de comédie musicale aménagée dans une usine abandonnée, les représentations quotidiennes ne doivent pas craindre la comparaison internationale. Cependant, le chemin menant d’une culture théâtrale moyenâgeuse profondément ancrée dans le peuple à l’institution théâtrale professionnelle fut long. Aujourd’hui les instances politiques reconnaissent la mission publique des théâtres et mettent des moyens financiers à leur disposition. Mais qui, de la Confédération, des cantons et des communes, doit assumer quelles prestations, continue à échauffer les esprits.

 

Une discussion politique et culturelle est nécessaire

Les projets de lois sur l’engagement à la culture et sur Pro Helvetia qui seront discutés au Parlement fédéral en 2008, nous donnent l’occasion d’un débat fondamental au plan national sur une future politique culturelle. La Convention de l’UNESCO sur la protection de la diversité culturelle pour laquelle la Suisse s’est fortement investie nous invite par ailleurs à nous engager sur le plan international en ratifiant rapidement ladite convention afin de faire face tant à la globalisation qu’à la commercialisation de la culture. Du point de vue des théâtres aussi, une large discussion politique et culturelle s’impose. Car les théâtres sont aujourd’hui exposés à des bouleversements sociaux, juridiques, techniques et économiques inévitables.

 

logo print